email: info@villasperone.com
tel: + 33 (4) 95 73 01 02

website design miami by nimka

  
VILLA SPERONE  -  Domaine de Spérone  -  BONIFACIO  -  CORSE SUD

Les Parutions:

LE MONDE Publié le 23.08.07 :

BIENVENUE CHEZ LES PUISSANTS
Le golf de Sperone, sea, sun and secret
cette tranquillité que ne trouble que le chant des aigrettes et des poules d'eau de l'étang...
Les lieux de pouvoir sont souvent ceux dont il faut inventer la légende, pour mieux taire l'histoire. Celle de Sperone veut qu'au tout début des années 1960, longeant les côtes corses en voilier, Jacques Dewez, ancien pilote de chasse fou de sport automobile et recyclé dans l'immobilier, tombe amoureux de Bonifacio la blanche. Sa citadelle génoise, d'abord, dont les falaises crayeuses - classées au patrimoine de l'Unesco - forment comme un fjord aussi majestueux qu'inattendu. Puis, à perte de vue, des kilomètres de maquis surplombant la mer, noyés dans leur parfum de myrte et d'immortelles...

Le POINT - Publié le 12.07. 2007 :

Toutes ces célébrités disent s'installer sur l'île de Beauté pour sa tranquillité et son authenticité...

CORSE MATIN- Publié le dimanche 06 février 2011 :

Une villa de 1 800 m2 implantée à Sperone - Piantarella
Tout d'abord, précisons que la villa en question est âgée aujourd'hui d'environ 1 800 ans et ne cause strictement aucun désagrément au « décor littoral » actuel. Mais elle devait être somptueuse à faire pâlir un publicitaire, cette grande villa d'une surface totale de 3 600 m2, avec cour intérieure de 1 800 m2, thermes à la romaine pavés de mosaïques (4 salles), bureaux, ateliers, salles de stockage (pour le sel récolté dans l'étang contigu), écuries, appartements au premier étage, plage de sable ultra-fin, port privé et même une cale sèche pour l'entretien de bateaux......Il faut toutefois attendre le Ier siècle après J.-C. pour que la paix s'installe et quelques décennies de plus pour que 
la villa de Palla  soit édifiée.
Que reste-t-il de cette villa aujourd'hui ? Quelques ruines fragiles que l'on peut admirer sans même entrer sur le terrain privé sur lequel elles se trouvent. Respectons ce site antique, de même que la flore et la faune qui l'entourent, mais ne nous privons pas d'une balade qui vaut le déplacement tant le site de Piantarella et la plage de Sperone offrent aux visiteurs de multiples raisons de s'émerveiller et de passer une superbe journée, les pieds dans une eau turquoise digne d'un lagon des Bahamas.

Publié dans Le FIGARO le 23/08/2012 :

Sperone, Corse : un domaine de 130 hectares comprenant un des plus beau golf du monde, signé Robert Trent Jones Sr, au milieu d'un ensemble résidentiel de grand luxe niché dans le maquis... les pieds dans l'eau turquoise.
Le golf de Sperone mis en vente à 20 millions d'euros...
Ce golf réputé au parcours vallonné fait face à la Sardaigne .
Avis aux amateurs de golf, de nature et de grande bleue. Les 18-trous, le club-house et le restaurant du golf de Sperone (Corse du Sud) viennent d'être mis en vente par Georges Dewez, un homme d'affaires et éleveur de chevaux français, actionnaire majoritaire de ce haut lieu de la jet-set. Le propriétaire espère 20 millions d'euros pour ces 80 hectares de paradis situés au sein d'un domaine résidentiel plus vaste, aux villas de grand luxe de pierres rustiques et poutres de bois, qui elles ne sont pas à vendre.
Ce golf réputé au parcours vallonné faisant face à la Sardaigne a été ouvert en 1991. Il accueille chaque année 20.000 amateurs du monde entier. L'histoire de Sperone fut elle aussi vallonnée, bien des voix s'étant élevées pour dénoncer ce «symbole de la spéculation immobilière» sur l'île de Beauté. Le père de Georges Dewez avait racheté le domaine de Sperone dans les années 1960 pour 1 franc le mètre carré, avant de l'aménager, au grand dam des défenseurs de l'environnement et des nationalistes corses. Devenu dans les années 1980 un repaire pour milliardaires et «people» en quête de quiétude, le lieu fit l'objet, en 1996, d'une tentative de racket.
Apprenant la mise en vente, les copropriétaires des villas de Sperone ont exprimé le souhait de se porter acquéreurs du golf, mais à un prix moins élevé. Le maire de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci, a déclaré que la municipalité serait vigilante sur la transaction. Il espère que les copropriétaires et Georges Dewez parviendront à un accord, ne souhaitant pas «que Sperone tombe dans les mains de groupes étrangers qu'il serait difficile d'identifier». En 2008, Georges Dewez avait vendu 500 hectares de terrains vers la plage de Balistra à un milliardaire russe, Vitaly Malkin, qui possède un 5-étoiles à Porto-Vecchio.

Le Point - Publié le 24/08/2012 :

SPERONE, Corse Sud, Ensemble résidentiel grand luxe du golf de Sperone, avec vue sur la mer
Vingt et un ans après son ouverture, un des plus beaux golfs du monde est vendu au prix de 20 millions d'euros. Mais l'accord sur le prix fait polémique...
Quand le maître incontesté des architectes de golf Robert Trent Jones Senio (Pevero, peable beach) pose son regard sur la pointe blanche de "Sperun" et déclare "Ici, il y aura un golf", en 1987, il ne se trompe pas. Aujourd'hui, le golf de Sperone, refuge de milliardaires et de la jet-set internationale, à l'extrême sud de la Corse, et symbole pour nombre d'insulaires de la spéculation foncière qui gangrène l'île, est à vendre 20 millions d'euros par son propriétaire, 21 ans après son ouverture. La municipalité de Bonifacio (Corse-du-Sud) a confirmé jeudi cette mise en vente révélée par la radio France Bleue Frequenza Mora. Réputé comme l'un des plus beaux golfs du monde, Sperone est un domaine de 130 hectares comprenant deux ensembles résidentiels de grand luxe nichés dans le maquis et les pieds dans l'eau turquoise du détroit de Bonifacio, face à la Sardaigne. La vente ne concerne que le parcours de golf, le club-house et le restaurant, soit 80 hectares environ. Principal actionnaire du complexe, l'homme d'affaires et éleveur de chevaux de course français Georges Dewez, qui réside en Angleterre, en demande 20 millions d'euros.
En 1960, Jacques Dewez, son père, un ancien pilote d'avion reconverti dans l'immobilier, voit juste. Il acquiert le terrain au prix misérable de... 1 franc le mètre carré. Il l'aménage dans les années 1980, au grand dam des défenseurs de l'environnement et des nationalistes corses. Le parcours de golf, qui attire chaque année plus de 20 000 joueurs du monde entier, selon son site internet, fut inauguré en 1991. Qualifié par les spécialistes de techniquement complexe, ce 18 trous vallonné de 6 106 m parcourt les falaises calcaires proches de Bonifacio, surplombant des criques aux plages de sable blanc.
La centaine de copropriétaires des luxueuses villas de pierre et de bois de Sperone ont exprimé le souhait de se porter acquéreurs du golf, mais jugeraient son prix trop élevé, a-t-on indiqué de source proche du dossier. Le maire socialiste de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci, a déclaré que la municipalité serait vigilante sur la transaction, soulignant que "Sperone joue un rôle économique important" pour la commune. Il espère que les copropriétaires et George Dewez parviendront à un accord car, il ajoute ne pas souhaiter "que Sperone tombe dans les mains de groupes étrangers qu'il serait difficile d'identifier".
L'extrême sud de la Corse, l'une des plus belles régions de l'île, est en effet le théâtre d'une spéculation foncière et immobilière effrénée attirant depuis quelques années la convoitise d'investisseurs étrangers, notamment russes, qui suscitent la méfiance locale. L'achat par un oligarque russe, Vitaly Malkin, déjà propriétaire d'un hôtel 5 étoiles à Porto-Vecchio (Corse-du-Sud) et de 500 hectares près de Bonifacio, mais déclarés inconstructibles, "laisse penser que la mafia russe prend position dans le sud" de la Corse, estimait en juillet le quotidien Corse-Matin. "Mais, ajoutait le journal, elle ne laisse apparaître qu'une partie des nombreuses transactions effectuées en sous-main."
Sperone, devenu un rendez-vous incontournable, sous haute protection, du petit monde des milliardaires, de personnalités politiques et des affaires et des "people".............

* * * * * * * * * * * * *

Villa Spérone est parue dans le Figaro Magazine du 19.11.2011, paraîtra dans la revue de "Belles Maisons à Louer" du 6 Octrobre 2012, et est visible sur le site internet du Journal.